Histoire avant 1848
Archives / Bibliothèque
Vie des Communautés
Centenaire 1914-1918

21 janvier 2017

MOSTAGANEM : LA PROTECTION CIVILE DRESSE SON BILAN ANNUEL

En cette fin de semaine, le colonel Ahmed Hassani, directeur de la Protection civile de la wilaya de Mostaganem, a dévoilé le bilan annuel de l’année 2016.
La direction de la Protection civile a dressé un bilan annuel en fonction des interventions réalisées par ses 10 unités opérationnelles au cours de l’année 2016 sur les noyades, incendies, asphyxies et accidents de la circulation sans compter des engagements au profit de la collectivité locale lors des manifestations sportives et culturelles.
Le bilan mentionne 17 morts par noyade survenues la plupart dans des plages non autorisées à la baignade mais aussi en dehors des horaires non surveillés par les sauveteurs. Le bilan incendie fait état de 46 départs de feu causant des dégâts à 197 hectares de pins, maquis, broussailles et arbres fruitiers. Les accidents domestiques touchent aussi les volets de l’asphyxie avec 7 interventions.
Le bilan routier affiche 1 191 accidents recensés causant le décès de 24 personnes et 1 470 blessés liés tous à des facteurs de non-respect du code de la route. Le nombre global des interventions réalisées par la Protection civile s’élève à 23.180 sur plusieurs secteurs de risques avec 11 976 évacuations sanitaires, 2 036 cas d’accidents de la circulation, 1725 incendies et
7 443 opérations diverses.
Plusieurs unités d’intervention de secours ont été créées dans des endroits névralgiques et d’autres seront créées en 2017 dans les communes de Kheireddine, Aïn Nouissy et Fornaka.
Ce même bilan cite plusieurs actions de sensibilisation et de préventions organisées avec des institutions et écoles relatives aux accidents domestiques dont ceux en rapport avec le gaz et l’électricité. En rapport avec le bilan annuel, nous avons assisté à une visite de matériels et des moyens d’intervention utilisés par les éléments de la Protection civile dans les différentes opérations de secours, de sauvetage et de plongée. Par ailleurs, nous apprenons qu’une formation sur le secourisme est enseignée à toutes personnes âgées de plus de 18 ans pour apprendre des gestes qui peuvent sauver une vie.
La formation débutera à compter du 4 février prochain, la session dure 21 jours à raison de 2 heures de cours par jour.

A. B.

© Copyright G. LANGLOIS/site ANLB




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !