Histoire avant 1848
Archives / Bibliothèque
Vie des Communautés
Centenaire 1914-1918

Le 05 janvier 2004

MOSTAGANEM : LE TÉLÉPHONE DANS LES ZONES RURALES.

Désenclavement Après les zones urbaines, le renforcement du réseau téléphonique dans la wilaya a ciblé, en 2002 et 2003, les zones rurales et défavorisées.
Il y a lieu de signaler la réalisation de trois centraux téléphoniques numériques de 512 lignes chacun dans les communes de Sour (daïra de Aïn Tedlès), Beni Yahia (daïra de Aïn Nouissy) et Ouled Maâlah, localité située à 20 kilomètres de la commune de Sour. Ces infrastructures ont permis de réduire la pression exercée sur les centres existants en demandes de lignes téléphoniques.
Deux années après leur mise en service, ces centraux sont toutefois exploités en deçà de leurs capacités réelles. Ainsi, le central de Ouled Maâlah n'exploite que 173 lignes alors que 140 demandes demeurent en instance. Il en est de même pour celui de Sour, qui ne compte que 265 abonnés, alors que 101 demandes restent insatisfaites. C?est aussi le cas du central de Beni Yahia, où seuls 80 abonnés sont raccordés au réseau téléphonique. La sous-exploitation de ces infrastructures s'explique, selon le responsable du central téléphonique de Aïn Tedlès, par le manque de câbles nécessaires au raccordement des foyers éparpillés à travers ces zones rurales.
Pour régler ce problème, le ministre de la Poste et des Télécommunications a insisté, lors de sa dernière visite à
Mostaganem, pour que les quantités nécessaires de câbles soient disponibles avant la fin janvier 2004, pour raccorder le maximum de foyers et rentabiliser les investissements opérés pour la réalisation de ces infrastructures. Les populations d'autres régions éloignées, à l'exemple d'El-Hassiane, Chéraga, Ouled Bouras, Kesasra et Hachachta, considèrent, de leur côté, que leur raccordement au réseau téléphonique atténuera le problème de l'enclavement dont souffrent leurs localités et leur permettra de faire face aux cas d'urgence (évacuations médicales, etc.). Pour rappel, la wilaya de Mostaganem dispose de 27 centraux téléphoniques totalisant 43 448 lignes attribuées à 39 000 abonnés, 440 kilomètres exploitant 1 720 lignes. Le réseau du téléphone mobile commence à connaître un engouement certain auprès des populations eu égard aux facilités d'accès à ce genre de moyen de communication. Ils sont, en effet, 1 422 abonnés au réseau GSM.
Par ailleurs, pour faciliter la gestion des communications téléphoniques locales, un centre amplificateur a été réalisé au chef-lieu de la wilaya. Ce centre relie les villes d'Oran et de
Mostaganem à Alger.

© Copyright G. LANGLOIS/site ANLB




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !