Histoire avant 1848
Archives / Bibliothèque
Vie des Communautés
Centenaire 1914-1918

Résultat de recherche d'images pour "logo réflexion dz"

Mercredi 5 Avril 2017

UNITÉ AVICOLE DE HASSI MAMÈCHE : ARRESTATION DES VOLEURS DE 2007 POULETS.

Les éléments de la brigade de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hassi Maméche, ont réussi à élucider une affaire de vol à l'intérieur de l'unité Avicole de Hassi Mamèche. Huit personnes ont été arrêtées dont 7 travaillent dans cette unité. Les malfaiteurs sont âgés entre 29 et 48 ans et résident à Mostaganem, a indiqué la cellule de communication et de presse de la sûreté de wilaya, rendu public, hier. Suite à une plainte déposée par le directeur de l'unité Avicole qui a signalé le vol de 2007 poulets, par des inconnus qui sont entrés par effraction, le procureur de la République, près le tribunal de Mostaganem, a ordonné l'ouverture d'une enquête pour identifier les auteurs. Ces derniers ont été identifiés et arrêtés par la brigade suscitée, il s'agit de : A.N, âgé de 33 ans, résidant à Ain Nouissy, B.A, âgé de 33 ans de Mostaganem, K.R, âgé de 31 ans d'Ain Nouissy, M.A, âgé de 30 ans de Bouguirat, H.M, âgé de 34 ans d'Ain Nouissy, M.B.N.D, âgé de 44 ans, de Hassi Maméche, Z.M, âgé de 48 ans de Hassi Maméche et L.M, âgé de 29 ans de Hassi Maméche. L'enquête a révélé l'implication de A.N et B.A, deux travailleurs de l'unité, qui recouraient aux services du dénommé L.M. Ce dernier venait avec son véhicule tard dans la nuit, empruntant une entrée secondaire pour transporter les poulets volés moyennant la somme de 220 da par poulet, selon le même communiqué de la police. Cette opération s'est répétée plusieurs fois au vu même de certains employés de l'unité qui n'ont pas malheureusement jugé utile de signaler les faits. Pour chef d'inculpation, détournement de fond public, les mises en cause furent présentés par devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui a ordonné le placement sous mandat de dépôt des deux principaux accusés, tandis que les autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

Ikram


© Copyright G. LANGLOIS/site ANLB




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !