Histoire avant 1848
Archives / Bibliothèque
Vie des Communautés
Centenaire 1914-1918

REFLEXION

Vendredi 30 Juin 2017

CES PLAGES NON AUTORISÉES TUANT LES JEUNES DE NOUISSY : DEUX ADOS PÉRISSENT NOYÉS À STIDIA.

Le mois de Ramadhan à peine terminé, le rush des estivants à l’assaut du littoral de La Stidia à l’instar des plages de l’ensemble de la wilaya, ne s’est fait pas attendre. Un afflux qui malheureusement n’a pas tardé de charrier parmi son lot d’estivants non avertis et souvent pas du tout au fait des dangers de la grande bleue, les premières victimes de la mer, ouvrant ainsi le macabre registre des noyades, comme d’habitude, parmi des baigneurs étrangers à la ville de La Stidia.

Il s’agit de deux jeunes adolescents, qui ont jeté leur dévolu sur La Stidia pour fuir l’enfer de chaleur de la voisine Ain-Nouissy. Mais au lieu de choisir une plage sécurisée et surveillée, ils se sont rués sur une crique rocheuse et très dangereuse de par ses courants, nommée communément par les autochtones ‘’La Singe’’. Un coin paradisiaque et pour les nageurs et pour les pécheurs qui toutefois cause annuellement plusieurs noyades mortelles parmi les jeunes de Ain-Nouissy. Un phénomène qu’aucun des jeunes des villages cités ne méconnait à l’ombre des bilans annuels qui se suivent et se ressemblent. Ce qui fut encore le sort des deux jeunes de 16 ans, venant à peine de décrocher l’examen de BEM, apprend-on auprès de leurs amis.
D’après des témoins oculaires, aussitôt se jetant à l’eau, le premier adolescent fut emporté par un énorme courant qu’il n’a pu contrecarrer. En une fraction de seconde il fut alors emporté à plus de 50 mètres du rivage rocheux, où il n’a pu ni mettre pied, ni revenir à bon port. Son copain qui fut hébété devant cette scène, décida alors de lui porter secours. Mais la mer très fort montée et trop agitée, ne permit au deuxième d’aller au bout de son entreprise, ni d’ailleurs de se secourir lui-même.  Finalement, le cadavre du premier a été retiré par des jeunes du village. Alors que la dépouille du second, a été dégagée vers les 20h30 par les plongeurs de la Protection Civile. Pas une année est passée sans enregistrer des noyades parmi les jeunes de la voisine de Ain-Nouissy.
Ilies Benabdeslam

 
© Copyright G. LANGLOIS/site ANLB



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !