Histoire avant 1848
Archives / Bibliothèque
Vie des Communautés
Centenaire 1914-1918

Le 26/01/2011

DES GELÉES DÉVASTATRICES.

Les températures gélives de ces derniers jours ont causé des dégâts considérables à l’agriculture. Encore une fois, ce sont les cultivateurs de la pomme de terre qui sont les plus touchés.

En effet, des champs entiers de ces fragiles plantules ont été fortement atteints par la gelée blanche qui a sévi plusieurs jours durant. Ce sont les champs des zones intérieures, qui ne bénéficient pas de la douceur de la mer, qui ont subi les plus gros dégâts. Les champs de culture de Sirat, Bouguirat, Sidi Charef, Béni Yahi, Haciane, Aïn Nouissy, Mesra, Touahria et Souaflia sont les plus exposés. Les jeunes pousses qui sont au stade de 6 à 12 feuilles ont été entièrement décimées par le gel. Dans la plupart des cas, des repousses vont apparaître en remplacement de celles dévastées. Toutefois, c’est sur le cycle de la pomme de terre que les conséquences auront un impact. Son allongement devrait induire un décalage dans les récoltes que des fellahs chevronnés évaluent entre 25 et 40 jours.
Ceci fera coïncider les périodes des récoltes avec celles des régions moins précoces, ce qui risque d’engendrer une saturation sur le marché.                

Yacine Alim

© Copyright G. LANGLOIS/site ANLB




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !